Les Collections du musée Condé

 
 
 
Recherche: Notice

Peinture /


Marguerite d'Angoulême, reine de Navarre

D'après
Clouet, François
1544 vers

Bois
Peinture à l'huile /

Hauteur en cm : 31
Largeur en cm : 24


Fille de Charles d’Orléans, comte d’Angoulême, et de Louise de Savoie, Marguerite d’Angoulême (1492-1549), soeur de François Ier, perdit son père avant l’âge de quatre ans. Son mariage avec Charles, duc d’Alençon fut arrangé par le roi Louis XII pour des raisons familiales ; à la bataille de Pavie en 1525, Charles fuit avec son armée et se rendit à Lyon où il mourut la même année, accablé de honte et de chagrin, sans avoir revu son épouse. Marguerite partit rejoindre François Ier en Espagne où il était prisonnier après Pavie et le soigna pendant sa maladie. Elle épousa en secondes noces, en 1526 Henri d’Albret, roi de Navarre, et protégea les Réformés qui trouvèrent un refuge auprès d’elle à Nérac. A la mort de son frère François Ier, elle se retira à Nérac où elle mourut deux ans après lui. Elle fut la mère de Jeanne d’Albret et la grand-mère d’Henri IV. Surnommée « la perle des Valois », elle prêcha la tolérance et fut proche des Réformés sans jamais rompre avec l’Eglise romaine. Poète et écrivain, elle resta célèbre dans le domaine des lettres comme auteur du recueil de nouvelles à la manière de Boccace intitulé L’Heptaméron.
Le portrait de Chantilly la représente vers 1540. Habillée d’une robe noire et d’un manteau bordé de fourrure, portant la coiffe appelée « templette », elle porte un costume assez sévère. Elle tient sur ses genoux un chien qu’elle caresse de la main gauche ; il est rare chez Clouet que les mains des modèles soient visibles, et encore plus rare que les personnages soient représentés avec un animal, seuls les enfants de France se font peindre avec leurs animaux domestiques. Le portrait a été gravé en contrepartie en frontispice du Tombeau de Marguerite de Valois royne de Navarre, Paris, 1551, attribué à Nicolas Denisot ; selon l’inscription, elle aurait alors cinquante-deux ans, mais il semble qu’elle soit un peu plus jeune et que Denisot ait emprunté à Clouet un crayon datant déjà de quelques années.

Portrait / Femme / Chien /
Navarre, Marguerite de /


1886 Donation sous réserve d'usufruit : Henri d'Orléans duc d'Aumale
Date d'entrée : 1897
Numéro d'inventaire : PE 262